Phoenix Descending

By Phil Plait | May 26, 2008 3:56 pm

As I looked at the spectacular — yet understated — picture of Phoenix beneath its parachute, I decided I couldn’t just let what I wrote before stand. I needed to gesticulate, I needed to make faces, I needed to say something!

So I made a video.

And you know what the best part is? This picture of Phoenix was taken before it was even doing any science! The mission had just started.

What will happen next?

Comments (112)

  1. It’s history in the making. I can’t wait to see what we learn from this mission!

  2. Well said. Next time I’m frustrated with my fellow humans for whatever reason, I’ll watch this again.

    This is what we can do.

  3. Superstring

    Great video Phil ! Very well put together. We certainly can do it

    I wonder…Was it night time on Mars in this region where the picture was taken?

    .

  4. Robotsonic

    A genuinely touching statement, Phil.

    I wish that all of humanity could be as astounded by this picture, and as astounded by what we can do when we put our minds to it as I am, and as so many of the commenters here are. Our world, and other worlds really would be so much better off if people took the time to think and…achieve.

    As amazing and astounding as this is, I get a pang of sadness that something as huge as this will get glossed over in today’s (and tomorrow’s in the UK) news, if properly covered at all, and that so few people will really appreciate what’s occurred here (…or *there*, i guess). Meh :(

  5. t.c.

    Thanks for sharing your passion for this mission, and in general for all the wonders of science and astronomy. I’ve been reading you for only a few months now, and I feel like a kid again – with all my childlike awe and wonder restored.

    Much appreciated.

  6. Nic

    Holy Moly!
    I saw that pic and I thought – what!!??? You’ve got to be kidding – that can’t have been done. That unachievable, surely! That is _truly_ astonishing. That utterly blows my mind. That is the most impressive ‘action’ photograph I’ve ever seen. No – the most impressive shot of any kind I’ve ever seen.

    Mars is pretty big. Phoenix is very, very, small in comparison.

    10 minutes ago I would have sworn such an image was impossible.

    Wow.

    Nic

  7. And I’m still surprised about people who say that we never landed on the Moon.

    Very well made, Phil. It’s actually very very nice to see what we can do. In your face, erm… human competition!

  8. lumpcouch

    It is very impressive. I really hope we find some life on Mars. I think Phil had a tear in his eye.

  9. John H.

    What a privilege it is to be alive at this time.
    Awesome, just awesome

  10. I love your enthusiasm Phil it truly is an amazing achievement

  11. here. here, Phil!!

    Just amazing!

    Carpe diem

  12. Brian

    Or we can all ponder a myth from the middle east about a deity that created us to be the hightlight of the universe and not worry about science or exploration. :P

  13. Ibeechu

    Oh, Phil, you made me cry ^_^

  14. Erik
  15. Gregory

    This is probably one of the most excitting things ive ever been into. I just have one question… do we know if the arm has worked yet?

  16. Celtic_Evolution

    Great video, Phil… I think it was starting to get a little dusty in the BA bunker, eh?… :)

  17. Shaun

    Wow. That’s in the same league as the Pale Blue Dot picture. As far as I’m concerned, this kind of thing is all the justification we should ever need to keep exploring.

  18. Timothy Reed

    I can’t be more pleased that HiRISE has again helped to contribute not only to the Phoenix Science Team, but to the public’s enthusiasm about how very, very, very cool it is to send robotic probes to other planets. Now is the time to get the students and young potential engineers that you know interested in science, and these images are great ways to spark that interest.

    Although it’s been out of my hands for several years now, I’ll always consider HiRISE my baby. Good goin’ girl!

    Timothy Reed
    HiRISE Optical Integration Team

  19. “There are no humans anywhere near that!”

    …that we know of!

    Just kidding. You’re right, Phil. That’s an incredible achievement for humanity. And I very much appreciate your passion for explaining it!

  20. THIS is why we can’t afford to cut funding to NASA.

  21. Good words, Phil. Well said.

    You seemed so excited I was waiting for your head to pop. :D

  22. dusty59

    Really a tour de force for the space program- it goes a long way toward “exorcising ghosts” of some fairly ignominious (heartbreaking) errors. They really got it right this time!
    It’s also a wonderful and welcome reminder of the amazing and good things we can accomplish- both as a nation and a planet.

    I’m anxious for lots more news on the mission. On the two briefings, a couple people mentioned a curious white area (I think in the distance?)
    I don’t see on any of the photos what they’d be referring to- anyone?

  23. Annoyed

    That picture is truly AWESOME!!!

  24. Wow, Phil, thanks. I’m speechless.

    ^_^J:

  25. A breathtaking snapshot of man’s intelligence, his achievement, but the exciting thing is that it’s only a glimpse of the potential that truly lies in our minds.

  26. You ain’t seen nuthin’ yet. Check the HiRISE site later tonight.

  27. Ad Hominid

    Phenomenol.

    I wish more people truly understood what we are seeing here. In any case, I was around to marvel at Sputnik 50 years ago and I am glad I lived to see this.

  28. Dean

    Damn Phil, that was awesome.

    My only regret is that Carl Sagan isn’t around to see it.

  29. Great video, Phil.

    Did I see a tear just begging to come out there for a while? ;)

  30. Zucchi

    Man, I love our robots. Sending us pictures and data from a quarter of a light-hour away. If our civilization falls apart in the next few decades, our most impressive artifacts will be on Mars.

  31. hale_bopp

    As someone from Tucson, I think I should point out our local pride…the HiRise camera which snapped the image was built by the Lunar and Planetary Lab at the University of Arizona AND Phoenix is led by the University of Arizona!

  32. Well done!

    A bonus for NASA! and Human Kind!!

    We will find life there, I’m sure!!

    Religion as we know it will cease to exist, I hope!!!

    Lead on oh Kinky Turtle………………………

  33. Lyle G

    Got another one past the Barsoomian radium guns

  34. I agree totally.

    When I first saw this image, I was gobsmacked.

    Emotionally, It’s as powerful to me as the first “earthrise” pictures from Apollo 8.

  35. Superstring – I don’t believe it was nighttime on Mars. Remember, the first thing they did when they got down there is unfurl the solar arrays and verifiy that the batteries would charge. That couldn’t happen at night.

    I think the dark color of the background just comes from having to play around with the brightness/contrast to be able to see the thing.

  36. Carlos Pinto

    It’s really a “small step” for me but, I feel I’m part of it ….
    Thank you for your contagious enthusiasm!!!

  37. Crudely Wrott

    Thanks for two grand things, Phil!

    First the picture. I’d heard last night that MRO would try to catch the image but there was, no surprise, any guarantee. And yet, there it is! We did it! We really did! What a wonderful example of ourselves and our machines, our far reaching eyes, working in symphony. What is revealed is not only what can happen but how. Pregnant, innit?

    Secondly thank you for mentioning what I have always considered a basic truism, that what people do with their minds is indeed science even if not intended or recognized. We observe, we reflect, we comment and then we try something new. If that ain’t science then I ain’t typing right now. Science is not defined by being correct. It is defined by its method. I declare that every scrap of grace enjoyed by our specie devolves directly from our ability to do science even if that ability does not always produce reliable results. We live and we learn.

    Hey, how ’bout that landing? I’m still hootin and hollerin.

  38. lamacher

    Of all the magnificent monuments to the capacity and capability of the human mind, that one ‘simple’ picture is the epitome, the ‘Mona Lisa’ of the spirit of humanity. One can look up to the stars – as I just have – and shout out “I am Human, and proud of it!”

  39. Rowan

    lamacher, that is exactly how I feel about this picture as well. It is truly awe inspiring, and strengthens my resolve to be an astronomer.

  40. Chris

    So eloquently put Phil. There are many times like you mentioned where the human capacity to excel is overshadowed by our propensity to be petty, shallow and closed minded. This just proves how great we can be as a species. I hope this mission exceeds all expectations, but even if it is short it has been a wonderful ride already.

    “Imagination will often carry us to worlds that never were. But without it we go nowhere.”
    -Carl Sagan

  41. MandyDax

    To site one of my favourite comedians, Eddie Izzard, this is AWESOME, like a hundred billion hot dogs. (1:16 YouTube)

    (Yes, I know he got the time lag between the Prez and the astronaut wrong, but who wants to watch 9 years of waiting?)

    I agree with Nic. That’s almost beyond belief, but it is simply amazing what our technology can do.

    Of course, I have to jazz it up with a Poey pareidolia:
    “Praise Him, it’s the sceptre of the King of Kings!” * feh,bad taste… out of mouth… X6 *

  42. JKH

    YES YES YES!

    By the way…. that is quite a collection of Dr. Sagan’s books you have there behind you Phil! No wonder you’re such a inspiring fellow. You learned from the best.

    I echo Dean’s sentiments, it’s such a pity that Carl is not around to see this.

  43. Shoeshine Boy

    A agree, Phil. This photo took my breath away. Thank’s for putting my feelings into words.

    However, I have to say that this photo ranks #2 on my list of favorites. #1 is still the footprint on the moon. :)

  44. OtherRob

    Wow, just wow. I watched the descent on the Science Channel with my wife and 7-year-old son. It just doesn’t get much better than that.

    And to quote Dana from Sports Night: “I didn’t know we could do that.” :-)

  45. Just to be clear: in this video I say this is the single greatest space image I have ever seen. I meant the single greatest spaceflight image. The Saturn image from 2006 is still pretty frakkin’ cool. :)

  46. I loved this video you made… your passion and excitement made me excited all over again about the wonders of our universe, and our humanity… what amazing creatures we are… our creativity and the evolution of our brains that has led to us reaching out to explore… My only frustration is that our life spans are way too short…and that the universe is so massive… I want to know EVERYTHING there is to know… and sadly never will. :(

    Thank you for sharing…

  47. Chris

    That one photo DEMOLISHES once and for all every single fuzzy picture, fuzzy film and fuzzy video of purported UFOs on Earth.

  48. Brown

    Harumph. A black and white blurry STILL photograph. Weren’t they taking photos like that in the early 1800s?

    What I just said is in jest, but what I’m about to say is not. Science, Engineering and Mathematics have “real world” (or “real universe”) applications, and they work. For all the self-proclaimed prophets and seers and fortune tellers and soothsayers and crystal gazers who have come and gone, not one has the predictive success record of a scientist with a healthy grasp on mathematics.

    The physics of space flight are not obvious, and some of them are not easy to understand, but they are within the capability of comprehension of ordinary people who make an effort to learn them.

    Space flight predictions are not mysterious or capricious or subject to vague after-the-fact retrofitting interpretations. They are honest-to-goodness predictions of future events that have a very high probablity of coming true!

    The photo is evidence of this.

    This photo may seem like it came from magic, or from blind luck, but it didn’t. It came about from an understanding of equations formulated by Newton and Einstein and many others, and from understanding that these equations relate to reality.

    This to me is the truly mind-jarring aspect of the photo.

  49. Timothy Reed

    A clarification to hale_bopp:

    “As someone from Tucson, I think I should point out our local pride…the HiRise camera which snapped the image was built by the Lunar and Planetary Lab at the University of Arizona AND Phoenix is led by the University of Arizona!”

    LPL was the originating organization of HiRISE providing top-level guidance and specifying the science goals and mission criteria, and has operated the instrument since launch at HiROC at U of A — but the HiRISE hardware was wholly designed, built, and tested in Boulder, CO by Ball Aerospace & Technologies Corp. over a four year period from 2001 to 2005.

  50. Beautifully stated, Phil.

    *sniff*

  51. Adam

    Great video. I mean, that photo makes the whole thing look so effortless. 170 million miles away, and there it is… floating down exactly where it should have been. Ridiculous.

  52. Kitty

    It’s just so excitiing!

    It’s cool already and I’m just so excited about WHAT we are going to find there.

    It’s only going to get better. It’s science, but it’s beyond that. What a great time to be alive.

  53. man on the moon

    Incredible to the point that I shivered inside. Great moments in history are often not recognized until they are gone. I hope this is not one of those.

    Such a small photo, yet it means so much. It’s the Gettysburg address–so short, yet so potent and powerful that it focuses literally everything physical, emotional, and even irrelevant into one small moment of incredible overwhelmingness.

  54. socratic

    Awesome, just awesome. Thank you for the inspiring video.

  55. csrster

    Zuchhi: don’t anthropomorphize the robots. They hate that.

  56. Peter Kraatz

    Phil-
    Everyone here has spoken some incredible words about spaceflight and this photo- I simply can’t top some of the pithier comments. What an incredible image!

    This photo, combined with the already monumental success of a program that has barely started, truly ranks among the greatest of human achievements. If it finds positive evidence it will only demand more inquiry, more missions like this and more excitement in general as we drive to answer a critical set of questions. If it does not, a different target will be selected, igniting more interest and so on. This mission’s success doesn’t depend on the outcome, but the fact that it arrives at one. This, to me, is science in its purest form. This picture is of the birth of that first answer.

    It isn’t hyper-detailed, it just barely makes out the basic features but this image is a wonder just because we can take it. My grandfather has been a NASA fanboy since its inception; I’m going to frame this for him. I’m totally awestruck.

  57. Richie

    It’s been said that the only limitless power on Earth is the Power of Imagination.

    That hypothesis just got upgraded to a theory.

  58. wright

    Ah, you’re right, Phil. This is an image to make us take pride in what we can accomplish.

    Brown is right too: people did this with science, with years of effort and sacrifice. Not by magic or just wishing or thinking positive thoughts.

    Human beings designed those machines, plotted their courses, arranged for funding, built them piece by piece, launched them, corrected their trajectories across space… and finally raised hands in triumph as those robots arrived safely.

  59. Ala'a

    Great words, Phil; and it is a stunning picture!

    It brings to my mind an image of Mars Odyssey captured by the Mars Global Surveyor. However, this recent image captures a moment and not only an object around the Red Planet!

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/22/Mgs_odyssey.gif

  60. Tom

    …………..

    That is me when I saw that photo. Falling out of my chair, then speechless.

    This has to go down in history along with Apollo 8’s Earthrise. Stunning, fantastic, amazing!

    Tom

  61. That’s a fantastic presentation – very very fitting to make the meaning of this unbelievable super science fiction picture really clear. Thanks for the easy possibility of making links – I pass it on to some friends here in Austria, Europe
    Karl-Heinz

  62. Matt Garrett

    Now THIS is the stuff we like to read / watch on ba.com, Phil. This is where you’re doing your best stuff.

  63. sandra

    simpliy great!!
    best regards from italy

  64. Was inspired to write a short story after seeing this image (and Phil’s video).

    http://inversethinking.blogspot.com/2008/05/little-robot.html

  65. Crux Australis

    I can’t wait to get to work tomorrow to see that video.

  66. Naomi

    Fantastic reaction :D That is, hands down, one of THE coolest photos of all time (first place I’d probably give to Pale Blue Dot). I’m grinning like a maniac now – how cool is that photo?! :D

    And as someone who’s now studying to become an astronomer (preferably in astrobiology), I loved seeing the Carl Sagan books on the shelf behind ^_^ (The only title I could make out was Contact, though.)

  67. Chip

    Yes! A truly meaningful image. The adventure continues!

    Space is big. There’s more to come.

  68. Fury

    Fake! Photoshop!

  69. Sam

    Best picture of all time Phill?

    Its no pale blue dot, but still immensely impressive.

  70. MercenaryMuffin

    I don’t know if I’d call it the Best Picture of All Time, but it’s still an outstanding monument to human ingenuity and achievement.

  71. Helioprogenus

    I guess we have a real contender for the top 10 pictures of 2008, and I’m willing to place a small wager that this one may be the winner. Although as it stands by itself, the Saturn image of 2007 was more beautiful, this one, for its capabilities and the sheer ingenuity behind it deserves to be among the top pictures. It’s similar to the footprint on the moon in the sense that we can see so much of ourselves in a simple picture.

    Pardon me for being a bit philosophical myself, but what truly blows my mind is that a mere 12,000 years ago, we were just an insignificant species struggling for survival, hunting and gathering, chasing megafauna across continents, never knowing what our future may hold. Now, we have so many possible futures; those full of progress and inspiration, and others full of ignorance and a return to stagnation and moment-to-moment survival. It is up to us, our generation, to fight for our right to forge the future which we know we’re capable of. No short sighted government entity, or organized illogic should ever get in our way. We are the future, and these are just the first reaches of our influence. It reminds me of Richard Dawkins’ Extended Phenotype. Just as beavers build dams of which can be included within their phenotype, we similarly can place objects on different worlds. Although it’s not genetically programmed within us to send robotic probes to other planets, our reasoning and resourcefulness allows us to probe the depths of space itself. This momentous occasion requires us to recognize the extent we’ve traveled as a species. Within 200,000 years (a mere flick of astronomical time), we’ve gone from a small region of the Rift Valley in East Africa to landing on the moon, and sending our reaches out past the Heliosheath.

  72. Dearest Phil,

    Thank you so very much for your passion! I am going to play it to our kids tomorrow when they get home for school. It just so encapsulates what I am trying to get across to them… At seven and eight I don’t know how much they’ll get, but they know passion when they see it!

    Thank you so much again. Words are inadequate.

  73. Jim

    Well said Phil.
    I think there is a lot going on with the Phoenix mission which transcends science and builds more of a cultural resonance, bringing space back to a human scale (inc. Visions of Mars disc). For me, the Pale Blue Dot (http://en.wikipedia.org/wiki/Pale_Blue_Dot) will always be the most powerful image of humanity, but this, and the Apollo Earthrise are right up there.

  74. quasidog

    It’s great and it highlights in this one shot what smart focused humans can accomplish, I totally agree.

    However, I am honestly finding it hard to feel the same sense of elation some people seem to be feeling about this photo. Sure it is unique, but it doesn’t satisfy me when it comes to being awed by an image. I do understand why many people are though, and I appreciate its importance.

    I guess the image that will inspire the sense of awe many are getting from this picture, and the subsequent elated reaction will be found somewhere else, maybe on some other mission. When I see a shot of a man or a woman stepping of a lander onto Martian soil, I think it might just do the trick.

  75. Gary Ansorge

    A collection of great images from the last 100,000 years of human presence should include THAT photo. Perhaps some artist from our space living descendants, trying to excite his blase’ contemporaries, will assemble such a montage, with this being central to that.

    I just have to steal a quote from Robin Williams(my favorite comic ever) and apply that quote to you, Phil”

    “Look at his eyes. All the lights are on and everyone’s at home,,,”

    GAry 7

  76. MercenaryMuffin

    I find it hard to be absolutely floored by awe with this image. Like I said, it’s an incredible shot of what humanity can do, and has done, but it lacks that visual impact, in my opinion.

    The shadowed rings of Saturn. Hi-res images of Mars so real I could almost touch it. An incredibly beautiful, hi-res image of Enceladus (hope I spelled that right) showing a whole moon of ice, with possibly a liquid ocean beneath it.

    Those are really the images that have made me stand back and go “Wow.” Hopefully, in my lifetime (I’m 24), I’ll get to see man step foot on Mars…

  77. George Kopeliadis

    I found my self in tears (literaly) when I show that photograph and considered the calculations and efford it took to be captured.
    My coleaque decleared me lunatic and a lost case. But I’m not alone! :)

  78. PlanetaryDynamo

    I’m just a non-astronomer civvie but I’m quite fascinated by the Mars landing, and that photo caught my attention too.

    I hate to do the old ‘They can put a man on the moon but YOU TASTE THIS COFFEE!’ routine, but considering we had a live TV feed of the Eagle touchdown back in the sixties, it sort of surprises me that by this stage we’re not seeing just still pictures but live video being streamed back from Mars. The chute pic is awesome enough, but imagine seeing it as a video!

  79. Pop

    Phil… Get a grip. You obviously love what you do and share it with all. But, I thought you were going to explode with excitement or break out in tears – or both! Why should we be surprised at accomplishments like this. “If we can imagine it, we can do it.” This didn’t just happen, it was made to happen. When all the numbers come together, something like this is no more amazing than walking across the street. Hold your amazement for when we have our first conversation with intelligent life from “out there.” I’m sure they’ll use “baby-talk” with us.

  80. Blaidd Drwg

    @George Kopeliadis, I suggest that if your colleague is not moved almost to tears by the enormity of this picture, and all it represents, then it is not you who is the lost case…

  81. Edward

    Oh I wish I were younger. Imagine what will be done on 20 or so years
    from now.
    This is an amazing event that was captured on ‘film’.

  82. Phil —

    You are absolutely right in your latest video — the sight of Phoenix descending on parachute towards Mars, taken by the orbiter, is one of the best ever shots. And I got chills when I saw the Opportunity Rover on the side of Victoria crater from orbit!

    And you’re also absolutely right — that this shows humans at our best: the inquisitive, the seeking, the understanding and pondering humans, exploring.

    I’m reminded of the quote from Lily Tomlin in The Search for Intelligent Life in the Universe:
    “I like to think of them out there in the dark, watching us. Sometimes we’ll do something and they’ll laugh. Sometimes we’ll do something and they’ll cry. And maybe one day we’ll do something so magnificent, everyone in the universe will get goose bumps.”

    Well, it’s goosebump time again. “We are stardust; we are golden.”

    Keep up the super work!

    Ad astra,

    — Steve >>>>

  83. Beth Katz

    Most of us couldn’t take a photo of a parachutist that was known to be landing in our backyard. While the photo itself doesn’t have the wow visual effect of the Saturn or Apollo 8 photos, the engineering import is tremendous.

    I asked the local newspaper editor to run that photo with the Phoenix story. He did. I don’t know if my asking mattered, but the photo made it into the printed paper. Most versions of that story seem to show Martian landscape, solar panels, or a lander foot. But the May 27 Astronomy Picture of the Day is a two-fer

    Phil, you did a great job explaining why this is a big deal. The pale blue dot isn’t an awe-inspiring photo unless you know what it represents. Both are awesome photos.

  84. Beelzebud

    Fantastic video there, Phil. I think you’ve summed up the beauty of progress.

    What a great image, and what a great message. I firmly believe that we humans are capable of literally ANYTHING if we put our minds to it.

    Thank you for being one of the ones that keeps the fires lit.

  85. R. Daneel Olivaw

    crstr: Thanks for speaking up for us. Humans have no idea what it’s like to be compared with such a limited species.

  86. themadlolscientist

    The “cleaned-up” version of this photo was on the TV news last night. even though I’d seen it several times online, I still couldn’t help yelling, “WOOOOOAAAHHHH, THAT IS SO FREEKIN’ COOL!!! and startling my two friends who were watching with me. I swear, one of ‘em jumped a foot in the air.

  87. bcritelli

    Great video Phil! You expressed what I and many others felt in seeing that image.
    I’m just curious… why we can’t see any stars in the background?
    ;-)

    BTW I have a series of photos I tookof the BA book on my trip to London and Paris.

    http://www.flickr.com/photos/24341505@N08/sets/72157604968074245/

    Thanks again for all your great work!

    Bruce

  88. Jesper

    It is a great photo, and amazing that it was possible to make this – the MRO had to be looking at exactly the right time and place, millions of kilometers from home. Great to see how the Phoenix really worked as planned.

    Phil, you should make more videos, this was fun!

  89. Bruce Guthrie

    I love the video, and love your enthusiasm and your passion.
    Your attitude reminds me of Ayn Rand.
    People look around at the world, are curious, and achieve great things. We have a passion for life.
    It is so life-affirming and positive.
    Read Atlas Shrugged or The Fountainhead. It’ll change your life.

  90. I just want to add my voice to the chorus praising the intent and execution of that video!

    Couple of comments:

    1) The “tethers” on a parachute are called shroud lines (didn’t you ever fly model rockets?).

    2) This isn’t the first time this has been done. We’ve been doing satellite-satellite photography (aka “sat-squared”) since 1973 when an Air Force photo-rece bird imaged Skylab to see how much damage had been done at launch. It became a standard part of the NRO’s arsenal after that. Even in Earth orbit, the imaging has to be all predicted and automated since the relative speed between the spacecraft is many tens of thousands of miles/Km per hour.

    That said, this achievement is an order of magnitude more difficult. First because it’s around another planet! Also because it’s so rare to have multiple (functioning) spacecraft on and around the planet at the same time.

    – Jack

  91. GreginVancouver

    When I first saw this image I thought “No, that just CAN’T be!”

    But it is, and I was stunned. Truly stunned.

  92. GreginVancouver

    I just went to the Phoenix site and looked around at the various photos, then I found the full shot of which the landing image is just a small part.

    If the descending lander shot got you excited, the full photograph including a huge crater in the background which gives you a full sense of scale will absolutely floor you.

    Check THIS out:
    http://www.nasa.gov/images/content/230838main_PSP_008579_9020_descent.jpg

  93. Yes, another amazing picture! I came here to post it and found the link was already here!

    Our little emissary, descending with a “typical” crater as a backdrop.

    Wow.

    — Steve >>>>

  94. Scott

    We went as a family to the Denver Museum to watch this Live……Incredible, the atincipation, intensity, anxiety of the scientists,project managers, etc. was amazing to watch as the landing approached.

    GREAT JOB EVERYBODY!!!…….

    Tax Dollars well spent, worth every penny and more!!!!

  95. Scott

    Saw the landing “LIVE” Sunday night at the Denver Museum of Nature and Science. Truly a great experience……the anxiety/hope/anticipation on the team members faces as Phoenix neared landing was great to share..
    And then this….MRO imaging Phoenix in flight…can’t wait for the science!!

  96. NoAstronomer

    Darn! Greg beat me to it. Here’s a link to a NASA article that explains that the 10km-wide ‘Heimdall’ crater is about 20km behind Phoenix:

    http://www.nasa.gov/mission_pages/phoenix/images/press/PSP_008579_9020_descent.html

  97. madge

    I LOVE your enthusiasm, excitement and sense of wonder and achievement. Sometimes (not often enough) I feel SO proud to be a Human : )

  98. ancelmo

    QUATRIÈME THÉORIE D’ASTRONOMIE GRACELIANA.
    Auteur – Ancelmo Luiz Graceli.
    Brésilien, enseignant, chercheuse théorique, gradué dans
    philosophie.

    THÉORIE d’ASTRONOMIE de la PROPORTIONNALITÉ d’ORBITES Par la
    ROTATION et VITESSE ÉQUATORIALE.

    Et IRRÉGULARITÉS d’ORBITES et de ROTATION Par la DÉSINTÉGRATION
    d’ÉNERGIE.

    DU PRESQUE RIEN TOUT PEUT APPARAÎTRE – EXCEPTÉ DIEU. DONC c’Est
    l’SEUL ABSOLU.

    Références.

    Le travail se complétera avec.

    1-A théorie de l’univers fluxonário estruturante et cosmofísica
    graceliana.
    2-Teoria d’astronomie graceliana de energeticidade et maser.
    3-Teoria d’astronomie de alternancidade et variance.
    4-Teoria d’astronomie da origine, rotation, éloignement et
    progression.
    5-Teoria d’astronomie de fisicidade, de désintégration et de
    réintégration.
    6-Teoria générale pour l’astronomie et la cosmo.
    7-Teoria da microfísica et da chimique.
    8-Teoria da unité générale.

    CALCULS D’ORBITES PAR LA ROTATION OU VITESSE ÉQUATORIALE.

    SUR la LUNE.

    RELATION ENTRE VITESSE DE TRADUCTION AVEC EC SATELLITE DE JUPITER.

    La Lune deproduire par une astro avec peu d’énergie, dans le cas la
    Terre, elle possède dezessete fois petite vitesse de traduction dont
    EC – satellite de Jupiter, vu que Jupiter possède plus grand
    diamètre dont la Terre. Donc les deux sont presque à la même
    s’éloignent de leurs primaires, dans le cas EC de Jupiter et de la
    Lune de la Terre. Il a aussi d’dese considérer de qu’EC suis un
    satellite plus énergie dont la Lune, même Jupiter en étant plus
    vieux de ce que la terre, donc encore conserve activités tectônicas,
    ces activités déjà ont été observées par téléscopiques.

    EC possède davantage de l’énergie, du maser, l’atmosphère dont la
    Lune deêtre étée produite par une planète – Jupiter – avec
    davantage énergie dont la Terre. Ceci si confirme dans la relation
    entre les dynamiques entre les deux planètes.

    EC aussi possède approximativement le même diamètre de la Lune.

    Diamètre Lune 3470 quilometro. Vitesse de Traduction Lune 1,03
    km/seconde.
    EC 3650 quilometro. Vitesse de Traduction EC 17,4 km/seconde.

    Il éloigne de leurs Primaires – EC – 420.000 kilomètres.
    Lua-384.000 kilomètres.

    Rotation – EC possède une rotation 16,44 fois plus grande do que la
    Lune, ou suis, presque la même différence do que la traduction. Ceci
    confirme tout exposé jusqu’ici qu’à la rotation, comme la traduction
    et l’éloignement sont produits par l’énergie et le maser de l’astro.

    Ici si confirme clairement qui a une relation directe entre les
    dynamiques.

    POUR QUE CONFIRMENT.

    Qu’EC possède une atmosphère 10 fois plus grande de ce que la Lune.
    Par que est confirmé avec la différence de leurs dynamiques.

    EC possède une activité magnétique, une conduction électrique, une
    activité sismique, l’atmosphère, l’activité tectônica dix fois
    plus grande de ce que la lune.
    Ceci a déjà été prouvé par l’expérience. Ce que confirme les
    exposé par la différence dans les dynamiques et orbites.

    EXCENTRICITÉ Et INCLINATION de la LUNE.

    La Lune possède une inclination orbitaire de 5.9 degrés concernant
    l’écliptique, et une excentricité de 0.05 degré, et ceci confirment
    la relation avec la vitesse translacional et rotation, c’est-à-dire,
    peu de dynamique et grande irrégularité dans les inclinations de
    l’orbite et de la rotation, et avec de la grande excentricité.

    Comme a été exposé ci-dessus, la Terre est lui finis planète de
    produire satellite jusqu’à aujourd’hui, donc la Terre a été
    produite par le Soleil quand le même déjà se trouvait dans une
    phase de peu de production d’énergie, voyons que la Lune produit peu
    de maser et aucune activité tectônica, tant qu’EC produis de grande
    activité tectônica. Par qu’EC ai été produite par une planète
    avec beaucoup d’énergie et intense maser, donc c’est très plus grand
    de ce que la Terre, donc que la rotation et la traduction de la Lune
    sont 17 fois moindres dont EC et une excentricité très plus grande,
    et une inclination plus grande de ce que ce d’EC C’est-à-dire, le
    primaire produit l’énergie dans le secondaire qui va produire les
    phénomènes.

    Ainsi, l’inclination et l’excentricité des satellites sont toujours
    proches ou plus grandes des valeurs de leurs primaires.

    Et ici avec la Lune et EC se confirme l’exposé précédemment, que
    combien plus grand énergie et le maser, plus grands seront la
    dynamique, la stabilité et la perfection de circularidade de
    l’orbite, et le mineur l’excentricité et l’inclination de la
    traduction et de la rotation. Et vice versa.

    Nous verrons que les satellites à des planètes le plus éloigné et
    plus proches de leurs primaires auront plus grandes rotations et
    traduction et mineurs excentricité et inclination rotative et
    translacional. Et qui se produit dans la proportionnalité du temps de
    vie et de diâmetros qui représentent leur énergie et maser.

    Ceci si confirme avec les satellites de tous les planètes.

    PRINCIPE DE LA PROPORTIONNALITÉ DU RAPPORT ENTRE LES PHÉNOMÈNES.

    La POSITION, L’ÉLOIGNE et l’ÉLOIGNEMENT DÉPEND de l’ÉNERGIE De
    ASTRO.

    Le rapport entre l’éloignement des astros est croissant avec
    l’éloignement, dans lesquelles ils les plus éloignés agrandissent
    l’éloignement, par que le rapport de les éloignes est toujours
    croissant. Néanmoins, l’éloignement dépend de l’énergie dans le
    traitement de sa production, et d’énergie représentée elle-même
    par le diamètre, par lequel y a les sommets d’éloignement, comme le
    diamètre de l’astro avec son voisin. Cette différence se confirme
    entre Tritão et Nereida, deux satellites de Neptune, où la
    différence d’éloignement entre les deux est énorme, comparé avec
    des satellites de planètes plus proches du Soleil.

    Le rapport de tu les éloignes souffrent sommet croissant comme
    l’astro va en produire sa dynamique et son éloignement, ceci se
    confirme entre Titã et Réia de Saturno, Febe et Jupet de Saturno,
    entre Titânia et
    Umbriel de Urano, et entre les Planètes Jupiter et Mars. Et entre
    ganimedes et Europe de Jupiter.

    Donc ganimedes a le double du diamètre d’Europe et le double de
    s’éloigne. C’est-à-dire, l’énergie de l’astro détermine sa
    position dans l’espace, donc avec plus diamètre il aura plus grande
    énergie, plus grande rotation, plus grand éloignement de son
    primaire.

    Le même arrive avec Titânia et Umbriel des satellites d’Uranus, donc
    le rapport du diamètre est deux fois, c’est-à-dire, et le rapport de
    les éloigne entre les deux satellites est 1,8, tant que les autres
    avec des rapports de diamètre plus proches, et les rapports de tu les
    éloignes aussi sont minimes.

    La théorie de la gravitation ne fait mention à la position de
    s’éloigne par le diamètre, qui représente l’énergie et le temps de
    construction de l’astro et son action d’éloignement de l’astro le
    plus proche – voisin -, et que ceci influence dans la position et
    s’éloigne de l’astro dans l’espace.

    Entre ces astros la vitesse de traduction aussi accompagne
    approximativement dans une valeur de rapport entre des astros
    voisines. Nous voyons que la différence de traduction est plus grande
    entre des diâmetros et des positions plus grandes.
    Le même arrive avec la rotation, les inclinations, l’excentricité,
    et tous les autres phénomènes physiques et structurels, mange
    achatamento d’astro, atmosphère, activité tectônica, etc.

    Les satellites de Saturne dont se sont éloignés moins de Jupiter
    deêtre moindre de diamètre et avec petite énergie.

    Les bennes d’éloignement et la position par la benne de diamètre
    entre les planètes, satellites et comètes confirment la théorie de
    energeticidade et le maser.

    Et comme dans Jupiter qui a un intervalle plus grand d’éloignement de
    Mars, deêtre Jupiter avec plus grand diamètre, le même arrive entre
    Titã et Réia de Saturno, qui est quatre fois plus grande. Entre Febe
    et Jupet, et entre ganimedes et Europe, et entre Titânia et Umbriel
    de Urano. Cette différence entre les rapports aussi est présente
    dans les asteroïdes et dans les comètes.

    COMMENTAIRE GÉNÉRAL DE LA THÉORIE.

    Le même arrive avec la vitesse de traduction où la différence du
    rapport est plus grande dans les astros lesquelles maintient une
    différence de diamètre, comme c’est le cas entre les satellites de
    Saturne exposé ci-dessus, et entre Jupiter et Mars.
    Par que l’y a une différence énorme entre la vitesse de traduction
    de Jupiter et de Mars, donc même Jupiter en étant plus grand que
    Mars il a eu plus temps si en s’éloignant du soleil, diminuant
    progressivement influence reçue par le soleil dans l’origine de la
    traduction. Par que y a un rapport vingt fois plus grand dans le
    diamètre, trois fois et chaussette dans l’éloignement, deux fois
    moindre dans la vitesse de traduction de Jupiter pour Mars, deux fois
    et moyen plus grand dans la rotation. Ceci confirme exposé jusqu’ici,
    que la traduction a une origine par le primaire et diminue
    progressivement, jusqu’à l’astro elle-même à decoordonner à toute
    dynamique et traduction, rotation et éloignement s’équivaut comme
    l’énergie que le même produit.
    Cette confirmation s’approche pour Pluton, asteroïdes, comètes
    éloignés et satellites éloignés, où rotation, traduction et
    éloignement s’équivalent dans leurs valeurs.
    Nous avons ici la raison y a une benne dans le rapport de la
    traduction, un éloignement, une rotation, une excentricité et
    inclinations d’orbite et rotation.

    Cette différence de rapport aussi se maintient dans l’excentricité
    et l’inclination, et sont croissante avec l’éloignement.

    AINSI NOUS AVONS,

    1 la question de bennes dans le rapport entre les phénomènes
    conforme son énergie et diamètre,

    2-e le rapport croissant d’éloignement, inclination orbitaire et
    rotative, et excentricité conforme l’astro vont en être vieille et
    en brûlant son énergie. Que dépend du temps de vie et de l’énergie
    de l’astro, représentée par le diamètre.

    Les satellites de Jupiter sont approximativement cinq fois plus
    grandes comparées avec ce de Saturne, par lequel ils dans moyenne
    sont deux fois plus éloignées de ce de Saturne, si comparé avec ce
    de Jupiter.

    La traduction des satellites diminue comme l’éloignement de la
    planète au soleil et le diamètre de la planète. C’est-à-dire,
    l’énergie que il conserve dépend de l’énergie dont l’a formé, par
    que les satellites de Saturne possèdent plus grande traduction dont
    Uranus, même en étant la même éloigne et avec le même diamètre.

    PRINCIPE DE LA PROPORTIONNALITÉ.

    Orbite de Quíron – se confirme aussi à l’asteroïde Quíron le
    principe de la proportionnalité, donc par son étendu éloignement du
    Soleil, il développe plus la plus grande inclination d’orbite et plus
    la plus grande excentricité.

    Il se confirme à les asteroïdes EROS, avec excentricité de 0.83
    degré, Quiron, hidalgo, et autres. De même dans des comètes, qui
    l’éloignent du Soleil ne sont pas le fondamental pour le fil de
    l’astro dans l’espace, mais leur énergie et maser représenté par
    leur diamètre.

    Comme ce a déjà été vu que l’éloignement et la position laquelle
    marque s’éloignent du primaire dépendent de l’énergie de l’astro.

    Et les inclinations et les excentricités dépendent de l’énergie des
    mêmes, donc des asteroïdes, comètes et satellites moindres et plus
    éloignés de leurs primaires possèdent les les plus grandes
    inclinations et les excentricités. Et les les plus grandes planètes
    les moindres excentricités et les inclinations et l’ensemble des
    dynamiques – traduction, rotation, et éloignement aussi accompagnent
    l’énergie de l’astro.

    La RELATION ENTRE GANIMEDES DE JUPITER et TITÃ de SATURNE.

    GANIMEDES a un diamètre 5.250 km, et TITÃ a un diamètre 5.800 km.

    Ganimedes se trouve à un s’éloigne 1.070.000 de km du primaire.
    TITÃ se trouve à un éloigne 1.222.000 km du primaire.

    Ganimedes a une vitesse de 10.9 km/s. Titã a une vitesse de 5.6 km/s.

    Et la différence entre les diâmetros de de Jupiter et Saturno est
    minime.

    Bientôt si conclut que si la gravitation avait quelques-unes
    influence sur la vitesse de traduction la différence de la traduction
    entre les deux serait minime et ce ne serait pas approximativement le
    double. Avec ceci si conclut que toute dynamique dépend de l’énergie
    de l’astro, et si Jupiter est plus nouveau de ce que Saturne, ensuite
    son satellite aussi est plus nouveau, considérant aussi que tant que
    ganimedes est le troisième satellite de Jupiter, Titã est le
    septième satellite de Saturne. Bientôt, titã est plus vieille et a
    dépensé plus énergie, avec ceci développe petite vitesse de
    traduction.
    Par que la différence de la vitesse de traduction est le double.

    Tant que par la théorie de la gravitation devrait s’équivaloir dans
    les valeurs.
    Nous voyons ici que l’éloigne avec le diamètre n’a pas influencé
    dans la vitesse de traduction, mais, le temps de vie et l’énergie
    représentée par le diamètre.

    Ceci confirme la théorie de energeticidade et le maser.

    RELATION ENTRE PRIMAIRES et SECONDAIRES.

    Le diamètre et l’éloignement des secondaires varient comme le
    diamètre de primaire et son temps de vie.

    RELATION de VITESSE de TRADUCTION ENTRE des SATELLITES CONFORME
    l’ÉLOIGNEMENT, le TEMPS de VIE et le DIAMÈTRE de LEURS PRIMAIRES.

    Il se confirme que la valeur du diamètre de Jupiter est proche de ce
    de Saturne, et Jupiter avec leurs satellites cinq fois l’éloigne de
    ce de Saturne, trois fois le diamètre de ce de Saturne et les valeurs
    de la vitesse de traduction s’approchent.

    Avec ceci si conclut que ce n’est pas elle éloigne et quelque force
    qui agit sur l’astro, mais l’énergie elle-même du même.

    D’AUTRES SUJETS.

    Éloigne marque le temps de vie de l’astro, et diamètre du primaire
    avec son diamètre et l’éloigne du primaire marque le temps de vie et
    l’énergie déjà processada et l’énergie encore pour être
    processada.

    MASER, ATMOSPHÈRE, ANNEAUX, DISQUES de SPHÈRES et ASTROS.

    Ainsi que Saturne et Uranus aussi possède des anneaux, avec vitesse
    de traduction de plus de vingt Km/s, et que Jupiter possède une
    atmosphère spiralée avec traduction et un élargissement, proche de
    son équateur. Ceci confirme que la traduction des secondaires se
    donne lieu d’énergie et à de maser du primaire, et que part de ce
    maser se transforme dans des anneaux proches de l’équateur, et qui va
    si esferificar, donnant du début à un nouveau secondaire. Nous
    voyons dans les anneaux d’Uranus que ils développent une traduction
    de plus de vingt kilomètres par en second.

    Et que la traduction apparaît initialement du propre secondaire, et
    par laquelle tous secondaires produisent une orbite avec peu
    d’inclination et toujours proche de l’équateur.

    À des’éloigner du primaire, le secondaire va produire sa propre
    dynamique, va donner du début les tertiaires qui initieront sa
    traduction conforme son énergie et maser.

    Ils et sortiront de l’essieu de traduction du primaire, donnant du
    début à un nouveau système d’astros, mineurs, plus lents et avec
    plus irrégularités dans sa dynamique de traduction, rotation et
    éloignement.

    L’ORIGINE des SECONDAIRES.

    L’action centrifuge de la rotation et le magnétisme de l’astro fait
    avec que son maser et l’atmosphère se déplacent pour l’équateur,
    où va forme dans des filaments de l’atmosphère et dans le futur
    anneau. Des anneaux vont se former des tablettes cubiques de gaz et
    partir de là à esferificação, de où va se former dans
    secondaires.

    Par que les secondaires possèdent une traduction décroissante des
    proches pour les derniers. Et que l’orbite toujours est proche de
    l’équateur.
    Avec le passage des temps, l’énergie diminue et les astros commencent
    à produire leur orbite et irrégularités dans l’espace.

    Dans l’avenir probablement nous aurons de nouvelles astros et avec de
    nouvelles énergies, donc le processus est constant.

    D’AUTRES SUJETS.

    Les secondaires plus éloignés et moindres sont de les plus
    irréguliers dans leurs inclinations d’orbite et rotation, et
    d’excentricité.
    Ceci si confirme, dans les satellites le plus éloigné, dans les
    asteroïdes et dans les comètes.

    MOUVEMENT RÉTROGRADE.

    Le satellite quand très petit et très éloigné tend à agrandir son
    inclination et excentricité progressivement, et ce type de mouvement
    inversé peut être trouvé à le satellite Febe de Saturno. Donc Febe
    possède une inclination d’orbite de 160 degrés et une grande
    excentricité.
    Ce qu’amène l’astro à développer l’orbite rétrograde est qu’il a
    initié normalement sa traduction depuis sa naissance par son
    primaire. Seulement toute astro qui possède peu de dimension et
    trouve éloignée d’primaire lui possède peu d’énergie si en
    traitant, donc il a déjà dépensé grande partie de son énergie, et
    ainsi, il commence à produire des irrégularités dans sa dynamique
    dans l’espace. Que commence avec une croissante irrégularité
    jusqu’au mouvement rétrograde.

    Uranus est une planète qui marche de côté, c’est-à-dire, les
    irrégularités sont plus grand avec l’éloignement, le vieillissement
    et la diminution de production d’énergie et le maser.

    Avec énormes tu éloignes de leurs primaires, astros petites,
    tertiaires, avec peu d’énergie et elles vieillis seront des astros
    avec peu de dynamique, grands éloignements, grandes excentricités et
    inclinations et beaucoup avec des mouvements rétrogrades.

    SUR PRÉTENDUE SAISIE D’ASTROS PAR DES PLANÈTES.

    Ceci n’existe pas, donc tous les astros sont libérés dans l’espace,
    et n’y a pas ceci de champ en tirant pour son orbite, et aussi par le
    maser les astros sont éloignées et non attirés, comme se pense
    aujourd’hui. Et ce qui produit les orbites irrégulières est à peu
    d’énergie de l’astro elle-même pour coordonner sa dynamique, ceci
    arrive avec tous les astros petites et éloignées de leurs primaires,
    ensuite les satellites petits de Saturne jamais n’ont pas été
    capturés, mais produits par Saturne.

    Il se peut comparer que toute astro petite et éloignée possède de
    grandes irrégularités dans sa dynamique, depuis la rotation, la
    traduction et l’éloignement.

    SUR la PRÉTENDUE DENSITÉ De ASTROS.

    La densité des astros éloignées est une invencionice pour se donner
    une proximité dans les résultats pour la vitesse de traduction qui
    est calculée par la gravitation, néanmoins si mal nous connaissons
    la densité de la Terre, comme nous pouvons connaître la densité de
    planètes éloignées.

    Par que dans mes calculs, utilisation diamètre et température
    deêtre plus proche de la réalité.

    RAPPORT CROISSANT de PHÉNOMÈNES ENTRE des ASTROS MOINDRES Et
    ÉLOIGNÉES.

    Dans le les plus éloignés et moindres rapport de l’éloignement, des
    inclinations et de l’excentricité sont toujours plus grands et
    croissants avec l’éloignement et la diminution de la dimension de
    l’astro.

    Éloigne et l’éloignement aussi sont croissant, donc avec la
    diminution d’énergie ils commencent à produire des orbites toujours
    plus irréguliers.

    SUR l’ÉLOIGNEMENT de SATELLITES.

    Les satellites de Saturne se sont éloignés moins de leur primaire
    être moindres et avec petite énergie, comme ce de Jupiter se sont
    éloignés plus, deêtre plus grands et avec plus énergie. Ceci
    confirme que les astros alem de la rotation et traduction elles
    s’éloignent comme leur production d’énergie.

    SUR TRITÃO et SON MOUVEMENT RÉTROGRADE.

    TRITÃO est un des satellites géants et possède une grande
    excentricité et une inclination orbitaire de 160 degrés, considéré
    un des satellites lesquels a un mouvement rétrograde posséder
    tamanha inclination concernant le plan de l’équateur de Neptune. Ceci
    seulement vient à contribuer avec la théorie exposée jusqu’à ici.
    Donc des satellites de planètes éloignées aussi possèdent des
    irrégularités grandes, même en étant un géant.

    NEREIDA, le SATELLITE de PLUS GRANDE EXCENTRICITÉ.

    NEREIDA est autre satellite de Neptune qui possède une grande
    inclination d’orbite de 28 degrés et une des plus grandes
    excentricités, avec 0.75 degré. Ceci seulement vient à contribuer
    avec la théorie de energeticidade, de que des planètes éloignées,
    satellites éloignés et vieux et petits produisent de grandes
    irrégularités, et Nereida est le satellite avec plus grande
    excentricité des satellites jusqu’à ici découverts.

    NEREIDA aussi possède un grand éloignement du satellite voisin,
    le cas Tritão. C’est-à-dire, les satellites le plus éloigné et de
    planètes plus éloignées sont les plus irréguliers dans leur
    excentricité et inclination.

    OÙ SE CONFIRME EXPOSÉ Par la THÉORIE ICI PROPOSÉE. DANS QUE la
    DIMINUTION de la PRODUCTION d’ÉNERGIE PREND les CROISSANTES
    IRRÉGULARITÉS de ASTROS.

    Nous voyons que Tritão et le satellite de Saturne – febe possèdent
    mouvement rétrograde.

    Probablement sa rotation est minime et avec grande inclination de
    rotation.

    Probablement les satellites de Pluton, les mineurs et plus éloignés
    de lui seront de plus grandes irrégularités et avec de mouvements
    rétrogrades.

    SUR l’ATMOSPHÈRE de TITÃ.

    Probablement titã avec leur atmosphère produira un quatrièmes
    générations d’astro. Que ce sera le premier satellite avec
    satellite.

    SUR CARONTE.

    Probablement Caronte, satellite de Pluton possède une grande
    excentricité et une inclination orbitaire.

    Caronte tourne autour de Pluton 6.39 jours, où c’est le même temps
    que la planète prend pour tourner son essieu, maintenant toujours le
    même face un pour l’autre. Ceci si confirme dans exposé jusqu’
    ici, que la traduction du secondaire commence même avant de
    l’secondaire si esferificar, c’est-à-dire, encore mange des filaments
    et anneaux de l’atmosphère et maser du primaire, qu’avec sa rotation
    passe à transladar les anneaux et les filaments de l’atmosphère,
    même si esferificar. Si esferificando commence à produire cette
    traduction initiale dans baisse de prix du primaire. À des’éloigner
    commence à produire sa propre traduction.

    À l’si esferificar commence à produire la rotation elle-même.
    Avec le temps et l’éloignement ce secondaire, va produire autre
    secondaire, se rendant un primaire.

    Comme l’astro va si en s’éloignant et en restant sans énergie, il
    abandonne l’orbite initiale, produisant des systèmes orbitaires
    irréguliers et aléatoires dans l’espace. Toujours nouveaux avec
    petite énergie et avec moins plus dynamique et plus irrégularités
    d’inclinations et d’excentricités. Ceci peut être confirmé avec les
    asteroïdes et les comètes.

    ORBITES ERRANTES et ALÉATOIRES.

    Ceci est un processus qui commence avec peu d’irrégularité, passe
    stabilité et retourne l’irrégularité et grande instabilidades et
    des orbites errantes et aléatoires.

    ACTION de la VITESSE ÉQUATORIALE du PRIMAIRE SUR la TRADUCTION
    INITIALE du SECONDAIRE.

    Ceci si confirme entre les satellites des planètes, donc avec les
    mêmes tu éloignes les satellites d’Uranus développent trois fois
    moins la période de révolution comparée avec ce de Saturne. Donc la
    vitesse équatoriale de Saturne est trois fois plus grande de ce que
    d’Uranus.

    Et la différence entre les satellites de Jupiter et de Saturne est de
    1.25 de période de révolution plus grande pour les satellites de
    Jupiter pour la même s’éloigne, donc la différence de la vitesse
    équatoriale entre les deux est des 1.25 plus grands pour Jupiter.
    Comme aussi la différence est proche du rapport un pour diamètres et
    rotations, et 1,3 pour traduction.

    Il est bon de rejaillir que l’énergie produit la rotation, qui
    produit la vitesse équatoriale qui avec le maser va produire la
    traduction du secondaire. Et le secondaire sera produit par le
    matériel expulsé mange forme de maser du primaire. À l’si
    esferificar et se rendra astro il va initier sa rotation, par lequel
    les secondaires très proches possèdent peu de rotation, donc encore
    commencent à s’accélérer rotativement. Ceci si confirme dans les
    tous primaires très proches.

    ICI NOUS AVONS DES EXPLICATIONS PUISSANTES DE L’ASTRONOMIE.

    1 – le primaire produit le secondaire qu’aussi initie sa traduction.

    Alors nous avons ici le début de la traduction et à de l’origine de
    l’astro.

    2 – parce que le tertiaire accompagne le secondaire, et les deux
    accompagnent le primaire par l’espace.
    Donc, dans le ils début ont eu une origine de la traduction produite
    par le primaire, mettre, à s’éloignera et perdra énergie ce
    secondaire, ou tertiaire va sortir du système complètement, donc,
    lui-même à l’intérieur du système solaire déjà produit sa propre
    dynamique, seulement excepté du système, il plus ne accompagnera pas
    le primaire par l’espace. Ceci déjà arrive avec quelques comètes et
    asteroïdes, qui quelquefois entrent à l’intérieur du système
    solaire et sortent sans desouffrir et influencent d’action personne du
    Soleil.

    3- par que toute astro très proche du primaire possède peu de
    rotation. Donc encore est dans formation et toute sa dynamique encore
    est minime.

    PRINCIPE de l’ORIGINE de ASTRO et de la DYNAMIQUE.

    Ainsi, nous avons ici le début de l’astro, le début de la rotation
    et la vitesse équatoriale, de la traduction.
    Ainsi, à des’éloigner il va produire sa propre rotation et
    traduction, et avec son énergie et maser va produire de nouveaux
    filaments de gaz, à partir de là nouvelles sphères, qui avec leur
    vitesse équatoriale vont produire la traduction dans la nouvelle
    astro, et à partir de là sa esferificação et rotation.

    Même avant d’être sphère l’astro déjà possède traduction.

    Il va en être éloigné par le maser et la température du primaire,
    et commence à produire sa propre traduction et rotation.

    Par que un tertiaire accompagne la traduction du secondaire, même la
    cette secondaire en accompagnant traduction du primaire. Le mettre
    avec l’éloignement tendra à produire une orbite isolée, avec autres
    inclinations et excentricités.

    À des’lui éloigner aura petite énergie, et conséquentement moins
    plus dynamique et plus irrégularités. VOIR PRINCIPE DE
    CIRCULARIDADE.

    L’ÉNERGIE DÉTERMINE et PRODUIT la DYNAMIQUE et la STABILITÉ Dans
    ASTRO.
    CECI SI CONFIRME DE JUPITER à TRITÃO.

    CALCUL DE LA TRADUCTION PAR LA ROTATION DE ASTRO ELLE-MÊME CONCERNANT
    LA ROTATION DE LA TERRE MULTIPLIÉE PAR CINQ. POUR DES PLANÈTES
    EXTÉRIEURES.

    Jupiter – 2,3 * 5 = 13. Saturne – 2,1 * 5 = 10. Uranus – 1,1 * 5 = 5,5
    Neptune – 1 * 5 = 5. Pluton – 0,2 * 5=5.

    Cette relation entre rotation et traduction pour planètes, aussi se
    confirment pour les satellites extérieurs de Jupiter, de Saturne, et
    d’Uranus.

    SUR URANUS.

    Uranus marche de côté posséder peu d’énergie et être en initier
    une orbite et une rotation avec grande inclination.

    La tendance est que dans l’avenir les astros soient dans plus grand
    numérote et plus lents et tous avec des orbites aléatoires et
    irrégulières. Et beaucoup de réactionnaires.
    Et que ne accompagnent aussi pas les primaires par l’espace

    SUR la ROTATION d’URANUS.

    Uranus possède trois fois petit diamètre dont Jupiter et quatre fois
    plus de ce que la Terre, et en étant plus vieille et avec petite
    énergie, donc a eu plus temps en dépensant l’énergie, ensuite la
    valeur de sa rotation a que s’approchera de la valeur de la Terre,
    restant entre vingt et vingt cinq heures.

    Et ceci déjà si a confirmé avec le commentaire.

    La rotation de Neptune aussi est proche ce de la Terre.

    ASTEROÏDES.

    L’ASTEROÏDE ÍCARO possède une excentricité de 0.83 degré et va
    proche Mercúrio et Mars, et dans le périhélie reste 28.000.000
    des kilomètres du Soleil, et dans l’aphélie reste 307.000.000 à des
    kilomètres du Soleil. Avec ceci si conclut que l’orbite dépend de
    l’énergie de l’astro, et non de la gravitation. Donc des astros
    moindres produisent des orbites plus irréguliers.

    L’ASTEROÏDE HIDALGO, avec une période orbitaire de 13.7 ans, et
    d’une excentricité de 0.67 degré, et avec une inclination orbitaire
    de 43 degrés.

    QUÍRON possède une excentricité orbitaire de 0.379, et avec une
    inclination orbitaire de 6.9 degrés.

    Avec ceci nous constatons que l’orbite n’est pas déterminée par la
    gravitation de l’astro ou du Soleil, mais par son énergie, donc
    approximativement dans la même s’éloigne des planètes au Soleil,
    les asteroïdes produisent des orbites beaucoup irréguliers,
    deposséder peu d’énergie, et avec une période de révolution peu
    dont moindre les planètes.

    Avec ceci si constate que les astros sont libres et en produisant sa
    propre dynamique.

    Avec ceci, se confirme exposé jusqu’à ici, que d’astros ils petites
    possèdent peu de dynamique et orbites irrégulières, par produisent
    peu d’énergie, et ceci independe de s’éloigne du Soleil.

    CALCUL de VITESSE de TRADUCTION du SECONDAIRE AVEC la VITESSE
    ÉQUATORIALE du PRIMAIRE MULTIPLIÉE AVEC le DIAMÈTRE et DIVISÉ Par
    l’ÉLOIGNEMENT.

    Il est BON DE RAPPORTER QUE la VITESSE ÉQUATORIALE du PRIMAIRE INITIE
    la TRADUCTION, COMME à ÉNERGIE, à MASER, à DIAMÈTRE et
    ROTATION du PRIMAIRE.

    Le DIAMÈTRE REPRÉSENTE l’ÉNERGIE et le MASER du SECONDAIRE.

    L’ÉLOIGNEMENT REPRÉSENTE le TEMPS de VIE et les DÉPENSES d’ÉNERGIE
    PENDANT CE TEMPS.

    La VITESSE ÉQUATORIALE de la PLANÈTE DANS QUILOMETRO PAR HEURE.

    Le diamètre est divisé par 1.000.

    L’éloignement est divisé par 100.000 pour satellites, comètes et
    asteroïdes.

    L’éloignement est divisé par 100.000.000 pour des planètes.

    VITESSE DE TRADUCTION PAR LA VITESSE ÉQUATORIALE DU PRIMAIRE.
    1680/1000 = 1,68 vitesse équatoriale de la Terre.
    3470/1000 = 3,47 diamètre de la Lune 384.000/100.000 = 3,87
    éloignement de la Lune dans relation Terre.
    Lune – 1,68 * 3,47/3,84 = 1,5/2 = 0,75 km/s.

    Pour des satellites de Jupiter.

    EC – 45000/1000 = 45,3670/1000 = 3,67 420000/100000=4.2 45*3.67/4,2 =
    39,3/2 = 19,5 km/en second.

    Europe.
    45000/1000=45 2980/ 1000 = 2,98 671000/100000=6.71 45*2.98/6,71 =
    19.9/2=10

    Ganimedes.
    45000/1000 = 45,5250/1000=5.250 1.070.000/100000 = 10 45*5.2/10.7=22/2
    = 11

    Calisto.
    45.000/1000=45 4900/1000=4.9 1.884.000/100000 = 18.8
    45*4.9/18.8=11.7/2 =.6 km/en second.

    Pour les satellites de Saturne.

    Satellite janus 37000 /,1000 = 37 quilometro/en second.
    300 /,1000 = 0,3 159000/100000=1.59 37*0.3/1.59=7

    Titã 37 * 5.8/12.2 = 17.5

    D’AUTRE FORME de DESE CALCULER de la TRADUCTION Par le PRIMAIRE.

    Pour que se calculent orbite de planète se divise éloigne par
    100.000 000.
    Pour que se calculent orbite de satellite se divise éloigne par 100
    000.

    La vitesse équatoriale se divise par 1000 de telle façon dans le
    calcul pour des planètes combien pour satellites. Dans quilometro par
    heure.

    Le diamètre se divise par 1000 de telle façon pour calcul pour des
    planètes combien pour satellites.

    La formule est vitesse équatoriale du primaire/1000 [ diamètre/1000
    ]/[ éloigne/par 100.000.000 pour des planètes 1 ].

    Mercure.

    Vitesse équatoriale du Soleil par heure = 60.000 km/s/1 000=60.
    Diamètre de la planète = 4.500 quilometro/1.000 = 4.5.

    Il éloigne de la planète au Soleil. = 58.000 000
    quilometro/100.000.000. [ 1 ].

    60 4,5/[ 0,58 1 ] = 41 quilometro par en second.

    Vénus.
    60,8/[ 1,08 1 ] = 32,7 quilometro par en second.

    Terre = 60,12/[ 1,5 1 ] = 28.8. Mars = 60,6/[ 2,2 1 ] = 20.6. Jupiter
    = 60.144/[ 7,8 1]=20. Saturne = 60.120 /.14.1 ] = 12. Uranus = 60,46/[
    28.1 ] = 3.6. Neptune = 60,45 /.45.1 ] = 2,3 Pluton = 60,6 /.59.1 ] =
    1.1

    POUR QUE SE CALCULENT la VITESSE de TRADUCTION des SATELLITES Par la
    VITESSE ÉQUATORIALE de LEURS RESPECTIVES PLANÈTES.

    Vitesse équatoriale de primaire dans quilometro par heure divisée
    par 1.000.
    Le diamètre du satellite divisé par 1.000.
    Éloigne du satellite de son primaire divisé par 100.000 [ cent mille
    ].
    Commentaire. Pour les planètes c’est 100.000.000 [ cent millions ].

    FORMULE.

    VITESSE ÉQUATORIALE DU PRIMAIRE/1.000 DIAMÈTRE DU SECONDAIRE/1.000/[
    ÉLOIGNE/100.000 ].

    POUR le SATELLITE de la TERRE, la LUNE.

    Lune.
    [ 1680/1.000 ] [ 3.470/1.000 ]/[ 384.000/100.000 ] = 1,3 km/en second.

    POUR LES SATELLITES DE JUPITER.

    Vitesse Équatoriale de Jupiter/1.000 diamètre du
    satellite/1.000/s’éloigne du satellite/100.000. EC.
    [ 45.000/1.000 ] [ 3.650/1.000 ]/[ 420.000/100.000]=11.5 km/en second.

    Europe. 45 2,98/6,71 = 7,1 quilometro par en second.
    Ganimedes. 45 5,25/10,7 = 4.7. Calisto. 45 4,9/18,8 = 2.6
    POUR LES SATELLITES DE SATURNE.

    [ vitesse Équatoriale de Saturne/1.000 ] [ diamètre du
    satellite/1.000 ]/[ éloigne/100.000 ].

    JANUS.
    [ 37.000/1000 ] [ 300.1000 ]/[ 159 000/100 000]=23.4 km par seconde.

    TU MIMES. 37 0,4/1,86 = 20,1 quilometro par en second.
    ENCÉLADO. 37 0,6/2,38 = 15.7. TÉTIS. 37.1. / 2,95 = 12,8 DIONÉIA 37
    0,8/3,77 = 10 RÉIA 37,1/5,27 = 7,2 TITÃ 37 5.8/12.2 = 4,3 HIPÉRION
    37 0,4/14,8 = 2,5 JAPET. 37 1,6/35,5 = 1. FEBE 37 0,2/129 = 0.28

    CALCUL DE VITESSE DE TRADUCTION PAR VITESSE ÉQUATORIALE DU PRIMAIRE.

    POUR DES SATELLITES D’URANUS.

    La vitesse équatoriale du primaire par heure/1.000 le diamètre du
    satellite/1.000/de s’éloigne/de 100.000.

    MIRANDA – 13,7 0,24/1,3 = 10 quilometro par en second.
    ARIEL – 13,7 0,7/1,92 = 7,5 UMBRIEL – 13,7 0,5/2,67 = 5,3 TITÂNIA –
    13,7 1/4,38 = 3,3 0BERON – 13,7 0,9/5,86 = 2.3

    CALCUL POUR TRITÃO, SATELLITE DE NEPTUNE, PAR VITESSE ÉQUATORIALE
    PAR HEURE.

    [ 9.000/1.000 ] [ 3.800/1.000 ]/[ 340.000/100.000 ] = 9 3,8/3,2 = 4
    quilometro par en second.

    CALCUL POUR CARONTE, SATELLITE DE PLUTON.

    Vitesse équatoriale de PLUTON [ 140/1.000 ] [ diamètre 1.200/1.000
    ]/[ Éloigne 20.000/100.000 ]. = 0,14 1,2/0,5 = 3,1 quilometro par en
    second.

    Il donne pour que s’observent que comme les planètes vont si en
    s’éloignant du Soleil, l’orbite de leurs primaires aussi se rendent
    plus lente, donc des satellites avec le même diamètre et la même
    éloignent concernant des satellites des planètes éloignées,
    ceux-ci diminuent progressivement leur dynamique et agrandissent les
    irrégularités dans l’excentricité et dans les inclinations. Avec
    ceci seul si a à confirmer plus encore la théorie de energeticidade
    et maser.

    De que les planètes le plus éloigné ont été premiers à être
    produites, et ont produit premiers leurs satellites, avec ceci ils eux
    possèdent petite énergie, ils donc ont eu plus temps en dépensant
    et en traitant l’énergie. Et ceci fuit complètement quelconque
    relation en des effets de gravitation. Et va de rencontre à au
    soutenu ici par la théorie de energeticidade et maser. De que
    l’énergie et le temps de traitement de cette énergie déterminent la
    vie, les processus, la structure, l’orbite, activités thermiques,
    séismes, énergie, magnétisme, activité tectônica, maser,
    activité tectônica, orbite, dynamique et l’atmosphère.

    Dans cette forme de calcul pour se trouver la traduction du secondaire
    par la vitesse équatoriale du primaire, est exprès que conforme le
    diamètre diminue l’énergie aussi est moindre, décroît le maser.
    Aussi décroît et les activités tectônicas et l’atmosphère
    accompagne la diminution, la rotation du primaire diminue en
    décroissant sa vitesse équatoriale, avec ceci voit que comme
    décroît le diamètre, diminue la traduction du secondaire, par
    laquelle les mineurs et plus éloignés possèdent des dynamiques
    moindres.

    UNIVERS de CONSTRUCTION et DESCONSTRUÇÃO.

    L’univers est un processus constant de construction et
    desconstrução, et quelques univers se trouvent dans phase de
    diminution d’énergie et de leurs phénomènes, qui est le cas de
    nôtre.
    Commentaire. Voir de la théorie de l’univers fluxonário et
    estruturante.

    Les résultats trouvés par le calcul de traduction par la vitesse
    équatoriale et leur proximité avec la précision seulement viennent
    à confirmer l’action de la vitesse équatoriale produite par
    l’énergie et le maser dans la production de la traduction et l’orbite
    du secondaire dans l’espace. Et que les satellites des planètes le
    plus éloigné, avec la même s’éloignent concernant autres
    satellites, et que des planètes ils éloignées développent petit
    dynamique. Ceci si confirme aussi dans l’éloignement et dans la
    rotation des satellites. Et leurs orbites sont les plus irrégulières
    par l’éloignement et par le diamètre.

    C’est bon savoir que utilisation fantaisie de valeurs de densités
    d’astros pour dene pas arriver à des résultats qui ne viennent pas
    à battre avec la formule, comme est utilisé dans la théorie de la
    gravitation.

    Il se confirme que les anneaux et les atmosphères aussi possèdent
    traduction, avec ceci même avant exister mange sphère, donc l’astro
    je mange filament déjà développe sa traduction.

    PRINCIPE de l’ÉQUIVALENCE.

    Il y a une benne de valeurs de diamètre entre des satellites de
    Saturne, et cette benne se répète entre eux éloignes des mêmes des
    satellites. Que c’est entre Réia et Titã, et entre JAPET et
    Hipérion tous de Saturne, et cette différence c’est de trois fois
    pour les diâmetros et pour les phénomènes des satellites. De même
    avec l’éloignement.

    Cette différence se fait cadeau aussi entre éloigne et diamètre de
    Titânia et d’Umbriel satellites d’Uranus. Comme déjà a été vu
    cette benne équivalente aussi est présente entre Jupiter et Mars. Et
    comme déjà a été vu cette benne doit à énergie que l’astro a
    produit plus et le temps que le même a pris pour s’éloigner du
    voisin proche qui est dans formation.

    La benne, ou meilleure, le temps de production de l’astro avec le
    temps d’accélération par l’amélioration d’énergie enregistrée par
    la différence du diamètre, déterminent une benne dans
    l’éloignement et tous les autres phénomènes, l’orbite et la
    structure.

    Il est équivalence de bennes va aussi être présent dans
    l’éloignement, la traduction, la révolution, la rotation,
    inclinations rotatives et translacional, excentricité, achatamento de
    la sphère de l’astro, et autres phénomènes, variations de structure
    et irrégularités, température, activité tectônica, anneaux et
    atmosphère, et tous les autres phénomènes et les formations
    structurelles et orbitaires.

    Cette benne équivalente prouve tous les phénomènes exposés
    jusqu’à ici, développés et exposés par la théorie de l’univers
    fluxonário estruturante et par la théorie de energeticidade et
    maser.

    Les courants aussi accompagnent et varient comme varient ces bennes.

    La NAISSANCE de la TRADUCTION.

    L’énergie produit le maser, le maser produit la rotation,
    l’atmosphère, anneaux, et astros qui se forment et elles que sont des
    parties des primaires, et mange partie dont du primaire ce nous avons
    de la notion de traduction est en vérité encore partie de la
    rotation du primaire. Seulement plus éloigné que ce secondaire va
    produire sa rotation et sa propre traduction. Même avant être
    sphère l’astro déjà possède traduction et rotation.

    Nous voyons dans Mercure que le même possède grande traduction et
    peu de rotation, par que il encore est partie du Soleil et de sa
    rotation et vitesse équatoriale. Le même arrive avec l’Amaltéia
    premier satellite de Jupiter, et avec Janus premier satellite de
    Saturne.

    À des’éloigner à ils tous produiront sa propre rotation et
    traduction, sortant du primaire et en produisant sa propre orbite.

    Ceci confirme parce que même en produisant sa dynamique et
    éloignement le satellite accompagne sa planète, et celui-ci à son
    tour le Soleil.

    Néanmoins existent des comètes qui produisent des orbites sans
    deaccompagner leur primaire.

    La traduction de l’astro s’initie encore mange l’atmosphère, ensuite
    filaments de l’atmosphère qui est le cas des anneaux de Jupiter,
    ensuite mange des anneaux qui est le cas de Saturne et l’Uranus, et
    finalement mange sphère.

    SUR l’ORIGINE de la ROTATION.

    Quand encore nouveau la rotation encore est si en initiant, par
    laquelle tous les astros le plus proche de leurs primaires possèdent
    peu de rotation, ceci se confirme des planètes aux satellites.

    Le même arrive avec l’éloignement du primaire. Donc c’est conforme
    à énergie que l’astro a acquis pendant la formation que le même
    développera toute sa dynamique, orbite, phénomènes et structure
    physique et chimique. Et traitements chimiques.

    CALCUL POUR EXCENTRICITÉ DES SATELLITES DE SATURNE.
    En considérant le diamètre et l’éloignement, se confirme que les
    les plus grands et plus proches possèdent petite excentricité, et
    vice versa.

    Le même se réussit avec l’inclination orbitaire et de la rotation.

    Il suit ainsi, le principe de la stabilité et circularidade par la
    production d’énergie.
    Le diamètre dans quilometro et non concernant la Terre.

    JANUS – 0,2/diamètre/100 progression en rétrocédant de 10 jusqu’au
    un conforme o nombre des satellites.

    JANUS – 0,2/3,10 = 0,038 MINE – 0,2/4,9 = 0,038 ENCÉLADO – 0,2/6,8 =
    0,035 TÉTIS – 0,2/10,7 = 0,03 DIONÉIA – 0,2/8,6 = 0,035 RÉIA –
    0,2/16,5 = 0,023 TITÃ – 0,2/58,4 = 0,008 HIPÉRION – 0,2/4,3 = 0,07
    JAPET – 0,2/16 2=0.028 FEBE – 0,2/2,4 1=0.147

    Ce calcul s’approche de la réalité et est exact pour la majorité
    des satellites de Saturne.

    Ici si confirme que plus éloigné et moindre, plus grand c’est
    l’excentricité de l’astro.

    Et je mange Jupiter, titã deêtre immense et même en étant
    éloigné, possède une excentricité minime.

    CALCUL POUR ÉLOIGNEMENT DE SATELLITES.
    ÉQUIVALENCE de DIFFÉRENCE ENTRE DIAMÈTRE et ÉLOIGNEMENT.

    FEBE JAPET – diamètre 16 de febe, divisé par le diamètre de Japet
    2,4, est égal à six fois – que s’approche de l’éloignement entre
    les deux.

    Entre Japet et Hipérion = diamètre de Japet 16 divisé par le
    diamètre de Hipérion quatre, = le rapport de la différence de
    l’éloignement s’approche de deux.

    Entre Titã et Réia – titã possède un diamètre de 58 quilometro,
    et Réia est 16.,58/16 = 3, ensuite le rapport de s’éloigne
    s’approche de trois.

    Entre RÉIA et DIONÉIA – le diamètre de Réia est 16 kilomètres et
    dionéia est huit, divisant 16 par huit, ensuite le rapport de
    l’éloignement entre les deux s’approche de deux.

    Pour les autres, le rapport entre les diâmetros diminue dont pour
    moins deux, ensuite le rapport entre l’éloignement aussi bat pour
    moins lequel deux.

    Le même arrive entre les satellites d’URANUS, dans lequel tous
    possèdent un rapport de diamètre au-dessous de deux, et tous
    possèdent un rapport d’éloignement au-dessous de deux, néanmoins
    entre Titânia et umbriel le rapport du diamètre arrive proche de
    deux, dans qu’aussi le rapport de l’éloignement arrive proche de
    deux.

    Même arrive avec autres satellites de autres planètes, et entre
    planètes, cette différence de éloignement par diamètre, qui en
    vérité est l’énergie processada qui s’éloigne l’astro, a
    clairement ENTRE JUPITER et MARS.

    Cette différence accompagne pour tous les phénomènes, la variation
    de structure, la désintégration, l’intensité de phénomènes, la
    dynamique et l’orbite.

    Avec ceci si preuve que les astros sont dans éloignement produit par
    l’énergie et le maser.

    Et que la théorie de la gravitation a utilisé s’éloigne, mais n’a
    pas réussi à la calculer. Néanmoins j’ai ici calculé de telle
    façon pour des planètes, combien pour des satellites. Et ce n’a pas
    été précis de faire utilisation de éloigne comme constante pour
    que se trouve la dynamique, l’orbite et autres phénomènes et
    structures des astros.

    Ceci confirme que les astros s’éloignent par l’énergie, et ils ne
    s’attirent pas par la gravitation.

    Et que le rapport de s’éloigne est plus grand entre les plus
    éloignés, ceci se confirme entre Tritão et Nereida, et entre Japet
    et Fege.

    CALCUL POUR INCLINATION DES SATELLITES DE SATURNE

    Avec le diamètre dans des kilomètres divisé par 100, avec la
    progression de 1 à 10 pour les respectifs satellites, divisés du
    résultat du diamètre.

    JANUS -1/3 = 0,3 TU MIMES – 2 /,4 = 05 ENCÉLADO – 3 /,6 = 05 TÉTIS –
    4/10=04 DIONÉIA – 5/8=0.62 RÉIA – 6/16=0.37 TITÃ – 7/58=0.12
    HIPÉRION – 8 /,4 = 2 JAPET – 9/16=0.5 FEBE – 10/2.4=4.1

    Il se confirme par ce calcul que l’inclination est croissante avec
    l’éloignement, et que les plus grands et avec plus énergie si en
    traitant l’inclination est moindre.

    IRRÉGULARITÉS AVEC la DIMINUTION de PRODUCTION d’ÉNERGIE.

    Ainsi, ils plus éloignés possèdent petite énergie, donc a déj
    eu plus temps en traitant et en dépensant l’énergie, et les mineurs
    possèdent petite énergie être leur structure moindre. Avec la ceci
    l’instabilité c’est plus grand, amenant l’astro ces conditions
    développer de grandes excentricités, grandes inclinations orbitaires
    et rotatives, et quelques-uns même avec des mouvements rétrogrades,
    qui sont éloignés et moindres et les plus instables.

    Cette forme de calcul avec le diamètre en représentant l’énergie
    peuvent être pour tous les planètes, satellites, comètes et
    asteroïdes. Du diamètre peut être trouvé la rotation, de la
    rotation la vitesse équatoriale, de la vitesse équatoriale la
    traduction, l’inclination, l’excentricité, et tous les autres
    phénomènes. Ou même peut être calculé directement.

    Est plus pratique d’utiliser le diamètre en représentant l’énergie,
    donc le diamètre peut être calculé directement dans l’astro
    elle-même.

    Tant que dans la théorie de la gravitation la masse est calculée
    avec le mouvement de l’astro dans l’espace, et à partir de l
    trouver le mouvement, c’est-à-dire, le résultat est arrangé, créé
    pour un phénomène déjà mesuré. Donc la masse est l’addition du
    diamètre avec la densité, néanmoins si nous ne savons pas droit ni
    la densité de la Terre ou de la Lune, je mange savoir la densité
    d’astros éloignées.

    SUR les MINEURS et PLUS ÉLOIGNÉS.

    Les mineurs et plus éloignés sont les plus irréguliers, ils donc
    sont ce qui possèdent mineur quantité d’énergie si en traitant.

    SUR la ROTATION.
    L’achatamento ne détermine pas la rotation, donc, l’astro qui a le
    mineur achatamento est Jupiter et produit plus la plus grande
    rotation. Mettre rotation et achatamento est produit par l’énergie de
    l’astro, représentée par diamètre et éloignement.

    SUR le PRINCIPE de l’ÉLOIGNEMENT.

    Déjà si a confirmé que la Terre diminue sa rotation dans seize
    secondes par un million d’années. Ceci confirme le principe de
    l’éloignement et la diminution de la dynamique.

    SATELLITES DE MARS.

    L’achatamento des satellites de Mars est grande d’être minime, ils
    ensuite ont passé peu de temps se forment.

    Et avec grande achatamento possède rotation minime, ce lequel
    confirme que la rotation doit l’énergie et le maser de l’astro.

    PRINCIPE DE RELACIONALIDADE.

    Il se confirme par exposé ci-dessus qu’y a une relation directe entre
    énergie, diamètre, maser, rotation, vitesse équatoriale et
    traduction entre les astros et leurs secondaires.

    SUR la LUNE.

    PARADÓXIDOS de la LUNE POUR DEÊTRE RÉPONDUE AVEC la THÉORIE De
    ENERGETICIDADE et de MASER.

    La lune est le le plus nouveau satellite du système solaire, par
    lequel la Terre déjà s’est formée du soleil quand le même se
    trouvait avec peu d’énergie, par laquelle possède peu de dynamique
    concernant son diamètre, même en étant produit par la Terre. Donc
    la planète Terra seulement est plus vieille de ce que Vénus et
    Mercúrio.

    Par que la lune possède autant irrégularités dans son orbite et
    rotation dans l’espace.
    Avec diamètre de 3.470 kilomètres, développe seulement une
    traduction de 1.03 quilometro par en second, et une rotation de 708
    heures, ou 29.6 jours terrestres.

    CALCUL POUR TRADUCTION et ROTATION.

    Diamètre du Jupiter concernant la terre 12 fois, divisé par le
    diamètre de la terre, de 11/1 = 11 fois la traduction d’EC, qui est
    plus rapide de ce que la lune, si comparé que se trouve
    approximativement dans la même éloigne et approximativement avec le
    même diamètre.

    Le même se compare entre la rotation des deux satellites.

    Ces nombres ne sont pas exacts, mais se sera nécessaire la formule
    peut être approchée.

    Comparé avec le satellite de Jupiter l’EC, il possède
    approximativement la même s’éloigne du primaire, et
    approximativement le même diamètre, se confirme qu’EC produis une
    traduction 16,8 fois plus grande de ce que la Lune. Avec ceci si
    confirme que Jupiter a produit EC avec davantage énergie dont la
    Terre a produit la Lune. Et EC – satellite de Jupiter possède
    davantage de l’énergie si en traitant, avec plus grande température,
    séismes, magnétisme et activité tectônica.

    Avec la rotation le même se répète, EC produit la vitesse de
    rotation 16,8 fois plus rapide de ce que la Lune.

    Par incroyable qui semble la différence entre rotation et traduction
    c’est minime.

    L’excentricité varie de 0.0432 à 0,0667 de degrés, et une
    inclination de 5.0 à 5,08 degrés dans l’écliptique. L’écliptique
    est le plan concernant le soleil.

    EC développe inclination orbitaire de 3 degrés et excentricité
    pratiquement nulle, confirmant aussitôt que l’irrégularité de la
    Lune suis fruit de sa condition de production d’énergie, que le
    primaire lui a accordé dans sa formation.
    Cette comparaison avec EC est importante par que les données de la
    Lune, leurs irrégularités soient fruit de la production d’énergie
    qui l’a formé et qu’il traite.

    POUR DEÊTRE PROUVÉ AVEC la THÉORIE PROPOSITION.

    Il va être prouvé par cette théorie que la Lune et leurs
    phénomènes irréguliers – grande énigme de l’astronomie, que ces
    irrégularités sont produites par la condition de production
    d’énergie dans laquelle se trouve, et comme toute astro avec peu de
    temps d’existence et jeune est très irrégulière dans leurs
    phénomènes.
    C’est ce que nous verrons en avant.

    ORBITES FLUXONÁRIAS.

    EVECÇÃO et le PRINCIPE de l’OEUF de POULE IRRÉGULIÈRE.

    Le maser solaire produit à evecção de l’orbite de la lune.

    Ce que produit le phénomène d’evecção est la variation de maser et
    l’énergie de l’astro, et la lune deêtre plus proche du Soleil,
    souffre plus l’action de la température et le maser solaire, par
    lequel son ellipse possède une plus grande variation dont autres
    satellites.

    Comme aussi son inclination est plus grande variation.

    Son éloignement, rotation et traduction aussi possèdent grande
    variation.

    COURANT et EVECÇÃO.

    Le courant de variation qui est à evecção dans l’excentricité
    varie de 0.0432 à 0,0667 degré quand à ellipse se trouve tendu,
    c’est-à-dire, jusqu’à cinquante pour cent plus de l’excentricité de
    l’ellipse quand tendue.

    SUR l’EVECÇÃO – QUAND la TERRE S’APPROCHE du SOLEIL.

    À evecção de la lune toujours c’est plus grand quand la Terre
    s’approche du soleil, avec ceci se confirme que les inégalités
    annuelles de l’evecção sont plus grandes quand la Terre s’approche
    du Soleil. Donc ce n’est pas qu’à ellipse agrandit, mais que pendant
    cette période d’approche à evecção est plus grand. C’est-à-dire,
    le maser thermique ressemeler accélère l’énergie de la lune et le
    courant aussi agrandit.
    Ce courant aussi arrive avec la terre, néanmoins est minime la
    variation.

    SUR VARIATION D’ÉLOIGNEMENT DE SATELLITES À LEURS PLANÈTES.

    Les satellites ne développent exactement le même position tournée
    au centre, comme la planète je mange de la référence,
    c’est-à-dire, y a des satellites que même à l’intérieur de
    l’ellipse développe orbite avec un côté plus proche du centre et
    l’autre plus éloigné. C’est-à-dire, la majorité des primaires ne
    se trouve pas dans le centre exact concernant l’orbite de leurs
    secondaires.
    Avec ceci si conclut que l’énergie développe le mouvement lui-même.

    Même avec l’excentricité et l’Inclination Pluton et Ils netuno
    produisent son orbite en maintenant toujours un éloignement pour un
    des côtés de l’ellipse. Ceci si confirme aussi à les satellites
    Nereida, Caronte et Febe avec leurs respectives planètes. La comète
    de Halley et l’asteroïde Quíron aussi produisent cet éloignement
    pour un des côtés concernant le Soleil.
    Cet éloignement d’un des côtés est plus grand dans les astros plus
    éloignées du soleil et de leurs primaires. C’est-à-dire,
    l’irrégularité agrandit avec l’éloignement, la dimension, la
    production d’énergie et le temps de vie.

    CONDITIONS POUR la VARIATION de l’EVECÇÃO.

    1-A evecção est plus grande quand la Terre se trouve proche du
    soleil, dans le périhélie.
    2 la lune développe ellipse imparfaite, quand la lune s’l’approche du
    Soleil, dans la lune nouvelle, est accélérée par le maser thermique
    ressemeler, faisant avec que celle-ci s’approche d’un format d’un oeuf
    de poule, toujours avec une des parties plus pontuda, que la partie
    petite pontuda est la plus proche du soleil. C’est-à-dire, une même
    orbite peut commencer avec 0.432 degré d’arc et à autre bout finir
    avec 0.0667 degré. CECI RÉPOND AUX QUATRE COMPLICATIONS DE L’ORBITE
    DE LA LUNE.

    Le PRINCIPE de l’OEUF de POULE, à ELLIPSE AVEC UNE des EXTRÉMITÉS
    PLUS PONTUDAS.

    Par que quand la lune nouvelle toujours est plus proche du soleil,
    avec ceci elle reçoit énergie thermique ressemeler, accélérant et
    en agrandissant leurs processus et production d’énergie.

    Et quand elle sort de la nouvelle et s’éloigne et commence à deêtre
    le croissant, même avec son énergie agrandie la gravitation du
    soleil l’attire et tire pour le centre, retardant son mouvement. Et
    comme la quantité d’énergie détermine circularidade de l’orbite et
    dynamique de l’astro dans l’espace, avec l’amélioration d’énergie
    dans le passage de la lune nouvelle pour le croissant fait avec que la
    lune ferme son orbite, donc la production et les processus d’énergie
    ont eu une amélioration.

    Par que après le passage proche du soleil la lune sort avec l’orbite
    fermée, qui va s’en ouvrir en passant par la pleine et dans la
    quatrième décadence déjà se trouve bien ouvert, et entre ouverte
    avec 39.5 degrés d’arc de décalage dans longitude. Par ceci nous
    avons dans l’evecção le commence de l’oeuf. Et ceci arrive
    principalement avec la lune être le satellite le plus proche du
    Soleil.

    Ainsi, ce n’est pas le Soleil qui néanmoins tend à ellipse, et
    néanmoins la comprime, mais, la condition naturelle d’énergie de la
    lune dans la production de son orbite présente dans la quatrième
    décadence. Et l’influence de l’énergie thermique du soleil qui fait
    avec l’orbite vienne à être comprimé, donc par le principe de
    circularidade la proportion dont l’énergie l’agrandit je circule de
    l’orbite tend toujours plus la perfection.
    Ainsi, avec la condition d’énergie de la lune, avec la température
    du Soleil fait avec que la lune ait de grandes irrégularités dans
    son orbite et dynamique.

    DÉCÉLÉRATION CROISSANTE DANS LE QUATRIÈME CROISSANT.

    L’autre point est la variation de la dynamique, donc dans la
    quatrième croissant lune même en recevant l’amélioration de la
    dynamique par la proximité avec le maser thermique ressemeler, quand
    elle entre dans le quatrième croissant qui va sortir de la proximité
    du soleil, la lune commence à recevoir influence de la gravitation
    solaire, retardant et en décélérant sien sortie. Il est
    décélération n’est pas uniforme, est une décélération qui va en
    perdre de l’intensité. Bientôt c’est une décélération croissante.

    ACCÉLÉRATION CROISSANTE DANS LA QUATRIÈME DÉCADENCE.
    Et quand arrive à la lune pleine déjà se trouve avec sa propre
    dynamique, au à passage pour la quatrième décadence elle passe
    être accéléré, donc la gravitation solaire ce point commence
    agir, faisant avec que la lune agrandisse sa dynamique dans
    itinéraire au soleil. Cette accélération est croissante.

    VARIATION de l’EVECÇÃO et de la DYNAMIQUE.
    1- Ainsi, nous avons une décélération croissante dans le quatrième
    croissant.
    2-Uma accélération propre dans la lune nouvelle et pleine.
    c’est une accélération croissante dans itinéraire au soleil dans la
    quatrième décadence.

    4- à ELLIPSE de l’OEUF de POULE ce N’est aussi pas UNIFORME,

    Donc le côté qui s’initie dans le quatrième croissant bien est
    fermé, comme le côté qui finit et va dans itinéraire au soleil
    la fin de la quatrième décadence plus est ouvert de ce qu’à côté
    qui s’initie dans le croissant. Bientôt, même en étant la oval plus
    précise dans une des extrémités, un des côtés aussi plus est
    fermé de ce que l’autre.

    Concernant la QUATRIÈME CROISSANT DYNAMIQUE EST RETARDÉ.
    Ainsi nous avons –

    Vitesse naturelle de la lune par sa production d’énergie, déduite de
    l’action contraire de la gravitation du soleil, est égale à la
    décélération de la lune dans le quatrième croissant.

    Concernant la QUATRIÈME DÉCADENCE la DYNAMIQUE CROISSANT et EST
    ACCÉLÉRÉE.

    Ainsi, nous avons.

    Vitesse naturelle de la lune par sa production d’énergie, ajoutée de
    l’action favorable de la gravitation du soleil, est égale
    l’accélération de la lune dans itinéraire au soleil dans la
    quatrième décadence.

    SUR la VARIATION de l’EVECÇÃO, OU du PRINCIPE de l’OEUF de POULE
    DÉFORMÉ DANS UNE de LEURS EXTRÉMITÉS.

    Déformation de l’oeuf pour à l’intérieur.

    Ainsi nous avons.

    Dans la quatrième croissant énergie naturelle de la lune s’ajoute
    avec le maser thermique du soleil en faisant avec que la lune
    développe son orbite pour à l’intérieur. Et l’oeuf de poule avec
    une achatamento pour à l’intérieur.

    Donc la lune commence à fermer son orbite encore quand dans la phase
    de lune nouvelle, donc c’est la phase le plus proche du soleil, et si
    circularidade est produit par l’énergie, ensuite plus énergie, plus
    parfaite circularidade.

    Énergie naturelle ajoutée avec l’énergie solaire est égale
    l’orbite de la lune pour à l’intérieur.

    VARIATION DE L’INCLINATION ÉQUATORIALE DE LA LUNE.

    La lune possède une variation de neuf minutes d’arc pour plus ou pour
    moins, dans leurs cinq degrés et neuf minutes d’inclination orbitaire
    moyenne, cette variation se produit dans la période de 173.3 jours.
    En étant maximum de neuf secondes pour plus quand la chaîne qui
    passe par les noeuds, passe aussi par le soleil. C’est-à-dire, rien
    n’a ne pas avoir avec action de gravitation, donc avait devrait
    arriver dans la période du périhélie de la terre, quand la terre se
    trouve plus proche du soleil, qui est pendant la lune nouvelle. Donc
    ce qui arrive que l’inclination reste pra à l’intérieur pendant les
    périodes des noeuds dans neuf minutes. Mettre ceci est une procédure
    constante de dynamique qui déjà fait partie de la nature de la
    dynamique irrégulière de la lune, produite par leur condition de
    production petite d’énergie.

    Cette variation de neuf minutes a eu une origine dont a commencé avec
    le début de l’orbite de la lune, que comme la lune s’éloigne la
    terre, elle élargit son inclination, diminuant cette variation avec
    le passage des temps et diminution la production d’énergie. Plus les
    devants verront que les astros passent par trois phases.

    Ceci arrive dans les noeuds d’éclipse, c’est-à-dire, dans le plan
    d’orbite de la lune concernant l’écliptique, donc la lune s’est
    formée de la terre, et a commencé à développer son orbite
    partir de l’alignement de la terre avec le soleil, néanmoins comme
    toute astro, il s’éloigne, perd de l’énergie et de la dynamique, et
    commence à agrandir son inclination et excentricité.

    En ceci y a une variation de neuf minutes d’arc pour à l’intérieur
    pendant les noeuds, qui se produisent à chaque 173.3 jours.
    C’est-à-dire, fuit complètement quelconque relation avec la
    dépendance de la gravitation, donc se confirme là que ce qui
    détermine cette irrégularité est la condition de l’origine de
    l’astro et la production d’énergie.

    Aussi y a un courant dans l’excentricité, dans l’éloignement et dans
    l’inclination de rotation.
    S’il était provenant de la gravitation ceci se produirait pendant
    tout périhélie de la terre, quand la terre se trouvait plus proche
    du soleil, ou même pendant la lune nouvelle.

    Bientôt, ce phénomène doit la condition de l’origine de la lune,
    donc elle a six de chaque phase de lunes qui va si en enfiler jusqu’
    arrivera au temps du noeud, c’est-à-dire, à moitié année
    d’éclipse, qui est 173,3 jours, et ce n’est pas année de 365 jours
    comme nôtre.

    Bientôt, ceci est tout un processus qui se développe pendant tout le
    temps, pour dans ce temps de noeud d’éclipse ceci vienne se produire
    dans son maximum. C’est-à-dire, il va si en enfiler lentement pendant
    173.3 jours, c’est-à-dire, cette envergamento se produit dans chaque
    comme que pendant la phase d’éclipse soit dans la position maxima
    pour à l’intérieur.

    FORMULE POUR QUE SE CALCULENT la VARIATION QUOTIDIENNE de
    l’INCLINATION.
    9/2 = 4,5 4,5/86.65 = 0,05193 minute d’arc croissant, initiant dans le
    noeud d’éclipse.

    Et 0,.05193 minutes d’arc décroissant, continuant et en fermant l’arc
    jusqu’au noeud d’éclipse et former toute variation, et refait
    nouveau la variation.
    C’est le temps que le soleil prend pour passer d’un noeud à autre,
    c’est-à-dire, à moitié année d’éclipse, qui est la période de
    173.3 jours.

    La moyenne est 5.9 degrés d’inclination orbitaire.

    Ensuite lentement s’ouvre à nouveau.

    Cette différence peut se calculer avec 4.5 minutes croissantes en
    initier dans le noeud d’éclipse qui arrive jusqu’à la moitié de
    173.3 jours, c’est-à-dire, chaque jour a une fraction croissante des
    4,5 minutes jusqu’à 86.65 jours, ensuite commence à décroître
    chaque jour divisé dans fraction des 4,5 minutes d’arc.

    Néanmoins, ce courant celle-ci en diminuant avec les millions
    d’années.
    La terre et tous les astros produisent ce courant d’irrégularités.

    DÉFORMATION DE L’OEUF POUR DEHORS.

    Dans la quatrième décadence la lune continue quelque temps, d’un
    pleine jusqu’à la décadence loin du soleil et bon temps sans
    derecevoir avec plus intensité le maser thermique ressemeler, ainsi
    avec petite énergie la lune ouvre son orbite, la déformant pour
    dehors, et oeuf de poule avec une masse pour dehors.

    Énergie naturelle, sans amélioration d’énergie solaire est égale
    à l’orbite pour dehors.

    SUR l’ÉLOIGNEMENT de la LUNE et de la TERRE, Et DE TOUTE LA D’AUTRE
    ASTROS.

    La lune possède un éloignement de la terre de quatre centimètres
    par année, et ceci déjà a été vérifié par des commentaires dans
    des éclipses précédentes. Ceci semble peu, mais si en traitant de
    milliers d’années nous voyons que la lune s’éloigne de la terre
    proportionnelle sa production d’énergie, et ne s’attire pas par la
    gravitation.

    L’ÂGE de la LUNE et de l’UNIVERS.
    Il a de confirmer aussi que la lune est bien plus vieille de ce que se
    pense, se prendre dans considération le temps d’éloignement relatif
    A quatre secondes par année, et le temps d’esferificação, ensuite,
    l’âge de la lune, de la terre et de l’univers doit être bien plus
    vieux.

    L’éloignement, le courant d’orbite et le principe de l’oeuf de poule
    qui est à evecção todos les autres astros aussi produisent,
    seulement dans échelle moindres, ils donc sont très loin du soleil.

    EXCRESCÊNCIAS de POSITION de la TERRE Concernant la LUNE, Et
    INSTABILITÉ d’ORBITE de la LUNE Concernant TERRE.

    Par qu’un côté de la terre est plus proche de la lune de ce que
    l’autre côté, donc la lune comme sera vu en avant a donné lieu de
    la terre et s’éloigne, et comme déjà a été vue origine de l’astr

  99. StevoR

    Yegods!

    Now then wa-aay back on May 31st, 2008 at 10:29 am Madge said concisely :

    “I LOVE your enthusiasm, excitement and sense of wonder and achievement. Sometimes (not often enough) I feel SO proud to be a Human!” : )

    Sentiments which I share & will second. ;-) :-) )

    And then now we have ancelmo turning up & saying on : November 3rd, 2008 at 5:00 am :


    “QUATRIÈME THÉORIE D’ASTRONOMIE GRACELIANA.
    Auteur – Ancelmo Luiz Graceli. …”
    Etc .. for a vast gulf of non-English wordage …

    Ohh-kkaaay …

    Now there’s a whole lot of … Spanish (?) there and I haven’t got a clue what its saying or why its there now.

    Can anyone speaking that language put us out of our misery & tell us what the big news / whatever it is here in Ancelmo’s current post actually is all about??

    I’m puzzled & curious.

  100. StevoR

    Please! ;-) :-)

    [ Can anyone speaking that language put us out of our misery & tell us what the big news / whatever it is here in Ancelmo’s current post is actually all about?? ]

NEW ON DISCOVER
OPEN
CITIZEN SCIENCE
ADVERTISEMENT

Discover's Newsletter

Sign up to get the latest science news delivered weekly right to your inbox!

ADVERTISEMENT

See More

ADVERTISEMENT
Collapse bottom bar
+

Login to your Account

X
E-mail address:
Password:
Remember me
Forgot your password?
No problem. Click here to have it e-mailed to you.

Not Registered Yet?

Register now for FREE. Registration only takes a few minutes to complete. Register now »